Forum de jeu de rôle sur l'univers de Dragon Age, jeu du studio Bioware. Affilié à Mass Effect RPG
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesPortail Bioware RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gabriel dit le Renard

Aller en bas 
AuteurMessage
Renard
Guerrier Indépendant / Mercenaire
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 29
Exprimez-vous! : La chance, c'est une question de veine.

Feuille de personnage
Pays d'origine: Osterburg
Profession / rang: Mercenaire
Race: Humain

MessageSujet: Gabriel dit le Renard   Mar 12 Avr - 3:42

Feuille de personnage

« Identité & informations de base. »

Nom complet : Gabriel Rhododendron Piété Mosvrani plus souvent appelé Renard
Sexe : Mâle
Race : Humain
Âge : 26 ans
Profession : Mercenaire/Homme de main
Grade, rang : Mercenaire
Groupe : Âme neutre

« Description plus étoffée. »

Caractère :

Il serait futile d'essayer de résumer la complexité d'une personne en quelques lignes, surtout lorsque ce dernier est aussi changeant et lunatique que le Renard. Déjà enfant, il n'avait de cesse que de multiplier les blagues et farces à l'encontre des domestiques travaillant dans le manoir de ses parents à Riveïn. D'un naturel joueur, il ne résiste que rarement à l'appel du jeu et encore moins souvent à l'appel de la tricherie, jeune il marquait les cartes pour pouvoir remporter plus facilement les parties de tonk. Souvent utilisée à des fins puériles son ingéniosité est sans borne, il ne résiste jamais à une bonne farce et encore moins à faire tourner en bourrique son adversaire que ce soit au jeu, au combat ou en amour.
Toutefois, éduqué tant bien que mal dans une famille noble d'Osterburg, il s'est mettre de côté l'amusement quand la situation le nécessite, si seulement, il pouvait penser de manière adulte là plupart du temps, il serait le roi du monde.
En tant que mercenaire, il fut souvent appelé à travailler avec et contre la loi que ce soit dans les Marches Libres, en Férelden ou en Orlaïs cependant comme il le dit très bien lui même, sa conscience va toujours dans le sens de son intérêt personnel. Pour ainsi dire, il ira loin dans la malhonnêteté tant qu'on y met le prix.
Détestant par dessus tout être au centre de l'attention quand il ne l'a pas décidé de lui même, il maudit souvent le destin et sa chance insolente qui l'amène souvent à attirer les regards sur lui. Pour conclure, le Renard est un jeune homme à la loyauté vacillante et influençable.


Physique :

Il est difficile de dire au premier abord ce qui est le plus dérangeant chez le Renard, son constant sourire en coin qui semble se moquer de vous ou son regard noir aux reflets espiègles qui sous-entend quelques farces puériles en préparation. Ce qui est sûr toutefois, c'est qu'alors qu'il n'a même pas encore ouvert la bouche, une folle envie de lui faire avaler son sourire sibyllin à coups de poings monte chez là plupart des individus.
Pourtant, son visage harmonieux semble fait pour séduire les serveuses rondelettes des tavernes crasseuses aussi bien que les damoiselles de bonne famille d'un simple sourire ravageur. Ses yeux noirs comme une nuit sans lune légèrement obliques donnent couplés à l'éclat d'un sourire à plein dent, un effet des plus charmeur. Sa chevelure noire courte et parsemée d'épis donne irrémédiablement envie de lui passer la main dans les cheveux d'une main amicale.
Dégingandé, il possède la musculature noueuse et discrète des soldats habitués à se battre à coup d'esquive et de rapidité plutôt que par la force brute. Du haut de son mètre quatre-vingt-six, il domine le plus souvent d'une main la plupart de ses interlocuteurs renforçant le côté gringalet de son physique. Vêtu d'une chemise large le plus souvent froissée et ouverte sur le haut de son torse, il ne semble porter qu'une maigre protection sous celle-ci, sur son sternum trône fièrement un médaillon d'acier représentant un renard mordant une pièce d'argent. Particularité qui n'a de cesse de d'attirer la curiosité, son cou est toujours entouré d'une écharpe noire couvrant l'intégralité de sa gorge.
Le plus souvent en voyage, il porte un large manteau de voyage et sa lance-épée lui barrant le dos,mercenaire et donc sur les routes la plupart du temps, il n'est pas rare de le voir sillonner les routes de Thédas entre deux contrats.

Biographie :

  • Raconté par Elin Dias surnommée Deux-Lunes à Dénerim et retranscrit par Frère Hilden pour le compte de la Chantrie.

Alors que je recherchais des information sur le dénommé Renard, j'ai eu la chance d'en obtenir dans l'un des cloaques de la basse ville de Dénérim par une elfe, ancienne compagne du goupil susmentionné.

« Vous savez beaucoup de rumeurs ont circulé sur le Renard, quelques unes sont vraies, là plupart d'ailleurs, mais je suppose que vous voulez toute la vérité et rien que la vérité ? Bien, il était pas bavard sur son enfance, mais, je vais vous dire ce que j'ai pu glaner et comprendre en le côtoyant, shemlen. »

***


Tout commence dans les Marches Libres,à Osterburg plus précisément, là-bas, il était le fils d'une puissante famille de noble marchand, les Mosvrani connu pour leur exploitations de soies et de sucre et bien d'autres denrées de luxe. Ainé d'une famille nombreuse, il fut depuis sa plus tendre enfance un gamin difficile, séchant les cours de maintien pour aller jouer aux dés avec les serviteurs et venant habillé comme un roturier à la cour d'Osterburg. Les coups de bâtons et les punitions plus humiliantes les unes que les autres n'avaient l'air d'affecter en rien les idioties de l'adolescent que devint Gabriel. Il fut bien vite mis à l'écart de la famille, un rejeton incapable, mal venu dans une famille influente, un héritier qu'il aurait mieux valu noyer à la naissance plutôt que de le laisser prendre une part de l'héritage de ses jeunes frères.
Bientôt à Osterburg, il fut connu dans la plupart des rades par les individus de la pire espèces, il y fit ses premières parties de jeux d'argent, gagnant souvent, trichant et rarement pris la main dans le sac. Une adolescence insouciante de jeune noble débauché comme il y en a partout en Thédas, rien d'extraordinaire, ni de spectaculaire en soit. Il était dans l'ordre des choses qu'un jour ou l'autre, il serait retrouvé la gorge ouverte dans une ruelle, sa famille le pleurerait en publique et il serait vite oublié.
***

« Venant au fait elfe ! Qu'est ce qui lui a fait quitté Osterburg, pourquoi est il devenu mercenaire ? »

L'histoire était sans reliefs, plate et l'elfe ne semblait guère amène à révéler des informations, la seule réelle nouveauté était son appartenance à Osterburg.

«  J'y arrive, j'y arrive mais, je raconte pas gratuitement, alors, tu repaies ta tournée shemlen ! »
***

A force de paris perdus, les dettes du jeune Renard commençait à s'élever vers une somme faramineuse et comme il est de coutume, elles furent rachetées par une seule personne, un caïd du carta d'Osterburg, Lenko. Un pourri qui avait grimpé les échelons sanglants du crime à coups de trahisons, de meurtres et de vols. La famille Mosvrani avait déjà eu du maille à partir avec Lenko et ses hommes, des caravanes attaquées par le carta, des hommes de mains tués et surtout, un des jeunes frères de Gabriel était responsable de la mort du frère et bras droit de Lenko. Dans l'esprit tortueux du caïd, racheter les dettes de Gabriel n'avait qu'un seul but, œil pour œil, frère pour frère.

Le jeune Renard alors âgé de dix-neuf ans avaient souvent dû s'en remettre aux boulots illégaux pour rembourser ses dettes alors que sa noble famille refusait de payer les erreurs de leur ainé. Mais cette fois-ci, c'était la tuile, Lenko était le pire des caïds d'Osterburg, cruel, malsain et assez intelligent pour avoir éliminé bon nombre de ses concurrents. Alors que ses dettes excédaient bientôt la cinquantaine de souverains, il fut amené devant Lenko. Gabriel se voyait déjà mort, la gorge tranchée et déposé sur le pas de la porte du manoir de ses parents, douce vengeance pour Lenko envers un débiteur et à l'encontre du meurtrier de son frère. Ce fut alors une toute autre option que lui proposa Lenko, un marché, un vol qui allait s'ils réussissaient recouvrir la dette de Gabriel et remplir les poches du carta. Une bonne occasion de garder sa tête sur ses épaules et bien qu'il fut évident que la proposition sous-entendait un piège, entre ça et la mort, Gabriel fit rapidement son choix.

Ce fut ainsi que le jeune homme se retrouva à l'entrée d'un entrepôt avec la clef subtilisé à un soldat trop enivré après une partie de dés pipés. Il avait rempli la première partie de son marché, il devait maintenant attendre les hommes de Lenko qui ne tardèrent pas arriver. Des voleurs du carta, mines patibulaires et gueules revêches.

« T'as la clef gamin ? »

Après quelques sourires en coin, ils entrèrent dans l'entrepôt, les hommes du carte neutralisèrent rapidement les quelques gardes de faction qui finirent égorgés et entassés dans un coin. L'attaque avait été rapide et létale, trop pour des gardes plus habitués à intimider qu'à en découdre contre de vrais durs. Gabriel était resté immobile depuis le début de l'attaque, figé et interdit, ses yeux grand ouverts de stupéfaction maintenant qu'il distinguait le sceau sur les caisses que les voleurs commençaient à charger. Un renard mordant une pièce d'argent, le blason de la maison Mosvrani. Les voleurs goguenards rirent grassement en finissant de charger les caisses remplies de ressources de luxe. Toujours incapable du moindre geste réfléchissant à ce qu'il venait de faire, Gabriel ne vit pas le coup de pommeau qui l'assomma, l'allongeant dans la poussière de l'entrepôt.

« Repose toi bien gamin, demain tu vas devoir expliquer tous ça à ta famille. »

Le lendemain, le réveil fut des plus difficiles alors que le jeune homme se réveillait sur les pierres froides des geôles de la citadelle. Toujours hébété parce qu'il venait de se passer, Gabriel regarda défiler sa mère et ses frères, les gardes l'accusant d'avoir participer au saccage et au vol d'un entrepôt en ville et d'avoir été retrouvé couvert de sang sur le sol entouré de cadavre. Il dut ainsi supporter le regard haineux de ses frères et sa mère en larme ne daignant pas lever le regard sur son fils.
***

L'elfe s'arrêta au milieu de son récit pour boire une autre lampée de grog avant de reprendre la mine triste.

« Voyez, il s'est fait rouler en beauté, Lenko avait fait un gros coup en volant la majorité des marchandises saisonnière de sa famille et en l'envoyant en geôle. Après ça, je crois que son père est jamais venu le voir, pour lui son fils était mort. Comme, je vous ai dis, l'était pas très causant sur son passé, je crois juste qu'ils l'ont relâchés en échange de la promesse qu'il renonçait à tout héritage et qu'il quitterait Osterburg dans la semaine pour ne plus jamais y revenir. Là bas, un fils de noble ça se pend pas facilement même après une connerie pareil. C'est là qu'il est devenu mercenaire, chez les Rougelame d'abord, très connu dans les Marches Libres, pis chez d'autres, il est resté très longtemps chez les Épées Pourpres, c'est là qu'on s'est rencontrés. »
***

A vingt-trois ans, le nom de Gabriel avait totalement disparu, dans les registres des différentes compagnies mercenaires, il ne restait que le nom de Renard, comme son pendentif. Beaucoup de contrats se résumaient par soutenir telle armée de tel noble pour reprendre un territoire volé par le noble voisin. C'est à cette époque que sa tête fut mise à prix dans les Marches Libres, il faisait alors partis de la compagnie des Loups de Riveïn, des durs à cuir qui c'était fait une réputation dans les Marches.
Ils avaient été engagés pour aider un mage du cercle de Tevinter à récupérer des artefacts Tevintides dans des ruines elfes des Marches, rien de bien compliqué pour eux. Seulement, la mission tourna mal, très mal. Lorsque les Loups avaient fait le ménage dans les ruines qui s'étaient avérées plus dangereuses que prévu, l'Inquisiteur en vint à utiliser la magie du sang dans quelques rituels incompréhensible pour les non-initiés. La moitié des Loups tombèrent à terre de douleur victime de la magie, invoquant ombres et relevant les cadavres des mercenaires, nombreux furent ceux à se battre contre leurs frères tombés avant eux. Le carnage commença, voyant ses frères tomber en nombre dans un combat inepte et perdu, Renard pris la fuite se saisissant au passage d'un des artefacts, une lance-épée.

Ce ne fut que plus tard que les ennuis commencèrent réellement quand l'inquisiteur plaida dans Marches que Renard avaient lui même trahis ses camarades pour voler un objet inestimable. Bien entendu, il ne s'agissait là que d'une calomnie du mage pour remettre la main sur le fuyard. Le temps passa alors que le jeune homme fuyait vers l'ouest, vers Orlaïs.
***

« Voilà qui explique les quelques avis de recherches chez les Marchéens, c'est ainsi qu'il est devenu mercenaire et pourquoi il quitta les Marches ? »

L'elfe commençait à boire plus que de raison et je devais faire en sorte qu'elle garde les idées claires pour le reste de l'histoire. 

«  Ouaip ! Il s'est même fait arrêté une fois ! Juste après la frontière d'Orlaïs à Val-Chevin, les villageois ont même essayés de le prendre, pour ça qu'il porte un foulard, pour cacher la marque de la corde ! Je peux vous dire qu'il a failli rouler un gadin au berruier qui a stoppé cette exécution sommaire. »

***
Ce fut après cet incident où il faillit finir pendu haut et court que le Renard ne quitta plus son écharpe, il n'est guère prudent de se balader avec une marque de pendaison. Il travailla alors quelques années en Orlaïs pour les Épées Pourpres, multipliant les contrats pour les nobliaux et marchands avant de fuir une fois encore pour Férelden. Ayant engrossée la fille du capitaine de la compagnie, il mit les voiles avant d'être cette fois ci pendu pour de bon, quittant Orlais l'ostentatoire pour Férelden et son odeur de chien mouillé.

Traits distinctifs :

Hormis une allure débraillée rien ne pourrait le distinguer de ce bon peuple de Férelden, si ce n'est qu'il porte constamment une écharpe autour du cou et qu'une lance-épée reste attaché le plus souvent dans son dos.

« Équipements & combat. »

Équipement :

Une lance à la pointe large et longue rappelant la lame d'une épée, noir comme les plumes d'un corbeau, elle semble faite d'un seul et même bloc. Elle est ornée sur la lame d'une simple rune léthargique.
Quelques vêtements où sont cousus quelques morceaux de cuirs matelassés et des bottes antivanes, le reste de son attirail ne contient que peu de rations et quelques dagues dissimulées un peu partout sur son corps.

Spécialité : Duelliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du jeu
Personnage non-joueur / Le démon du jeu.
Personnage non-joueur / Le démon du jeu.
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 14/01/2011
Exprimez-vous! : Je suis la voix du destin

MessageSujet: Re: Gabriel dit le Renard   Mer 13 Avr - 11:11

Personnage sympathique et intéressant. Une bio bien construite et un style d'écriture agréable....
Cela me semble très bien.


Je VALIDE donc

Bienvenu à toi.
cheers

Ah, petit détail : Fais attention à certaines de tes phrases, il y en a qui sont parfois bien trop longues.
Mis à part ça , c'est parfait.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-age-rpg.forumactif.com
Renard
Guerrier Indépendant / Mercenaire
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 29
Exprimez-vous! : La chance, c'est une question de veine.

Feuille de personnage
Pays d'origine: Osterburg
Profession / rang: Mercenaire
Race: Humain

MessageSujet: Re: Gabriel dit le Renard   Mer 13 Avr - 19:38

Merci, merci Smile



Cela fait un moment depuis l'époque ou je réalisais des rôle play de manière quotidienne, j'ai donc un peu perdu au niveau de la qualité. Du coup, le texte a du être un peu lourd à lire mais, je suis sûr que ça va revenir rapidement avec l'inspiration. Pour ce qui est des phrases trop longues, la ponctuation à toujours été mon gros problème, je ferais en sorte de m'améliorer Very Happy .


Toutefois, merci de m'avoir accueilli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel dit le Renard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel dit le Renard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Dragon Age RPG :: Bibliothèque :: ◄ Feuilles de personnages :: ◄ Fiches validées-
Sauter vers: