Forum de jeu de rôle sur l'univers de Dragon Age, jeu du studio Bioware. Affilié à Mass Effect RPG
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesPortail Bioware RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kashim, mage en cavale

Aller en bas 
AuteurMessage
Kashim
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Kashim, mage en cavale    Lun 27 Juin - 0:07

Feuille de personnage

« Identité & informations de base. »


Nom complet : Kashim
Sexe : Féminin
Race : Demi-elfe / Demi-humaine
Âge : la vingtaine
Profession : Mage
Grade, rang : en fuite
Groupe : Âme neutre

« Description plus étoffée. »


Caractère :

Son plus gros défaut, est sa timidité. Elle a presque peur d’entamer une discussion avec un inconnu, ou une personne qu'elle ne connait peu. Mais du moment qu'elle commence, c'est une véritable pipelette, qui perd régulièrement le file de sa conversation. Elle sait rester polie, bien qu'il lui arrive de débiter quelques jurons quand il le faut.
Son enfance l'a marqué profondément, elle sait être généreuse avec les gens dans le besoin, sans vouloir quoi que ce soit en retour. Mais lorsque quelqu'un lui propose son aide, elle ne sait accepter, n'appréciant pas d'être redevable à autrui. Peut être à cause du manque de confiance qu'elle peut accorder à un inconnu.

Physique :

Malgré le fait qu'elle soit à moitié elfe et à moitié humaine, elle a gardé un trait distinct des elfes, leurs oreilles pointues. Certes elles le sont moins, mais c'est une chose rare pour les bâtards dans son genre.
Ces cheveux blonds et ces yeux verts sont un héritage de sa mère, son père lui a laissé des dons de mage.
Elle ne mesure pas plus d'un mètre soixante-dix et porte le plus souvent des vêtements rouge avec une capuche.
Un tatouage lui a été "gravé" sur chaque avant-bras, dont l'encre a été enrichie avec du sel de lyrium. Le seul effet notable, est que ceux-ci brille par delà la plus part des tissus lorsqu'elle utilise sa magie.

Biographie :

Aujourd'hui, je débute une nouvelle vie, une vie de liberté après tant d'année de servage envers mon maître. Pour ne pas oublier ce qui a fait que j'en suis arrivé ici, j'écris mes mémoires dans ce recueil que l'on m'a donné en échange d'une aide.
Je suis née il y a plusieurs années, je ne pourrais dire à quelle époque, j'ai eu ouï dire que c'était peu de temps après la mort de la Reine Rowan, femme de Maric Theirin. Je ne sais toujours pas vraiment qui ils sont et cela n'a guère d'importance à mes yeux.
Je n'ai jamais connu mon père, je sais seulement que c'était un mage de l'Empire Tevintide. Ma mère était une elfe qui vivait dans une petite cabane non loin d'un village au nord du pays. Quand je lisais des livres parlants de 4 saisons je ne pouvais y croire, je ne connaissais que ce qui était nommé hiver et été. Tel deux extrême ne pouvant vivre au même instant.

Les saisons défilaient et ma mère avait de plus en plus de difficulté à gagner de l'argent avec nos récoltes. Elle commença donc à s'absenter le soir. Au début ce n'était qu'un soir de temps à autres, puis c'était de plus en plus souvent. Elle revenait au levé du jour, délaissant les récoltes. Elle m'apprit à me servir d'une épée, elle disait que c'était pour pouvoir me défendre si un soir elle n'était pas là. Il y avait pourtant de nombreux pièges tout au tour de notre cabane. Je pensais que ce n'était que pour empêcher les animaux de venir manger nos plantes et ainsi faire un petit festin avec de la viande.

Alors que les rumeurs des attaques Orlésiennes s'accentuaient au sud de l'Empire. Je commença à faire des cauchemars, avec des chuchotements qui n'arrêtait pas. Habituellement, ma mère ne rentrait jamais avant le levé du jour, mais cette fois-ci elle arriva alors que je dormais, je me souviens encore de sa main froide sur mon visage, tel une lueur dans l'obscurité. Le soir suivant elle resta près de moi, j'entendais plusieurs voies que j'avais déjà entendu au par avant, quand j'allais aider ma mère a vendre les récoltes. Cela ne semblait pas être un cauchemar, mais je n'arrivais pas à me réveiller. Le ton montait, les insultes partaient de tout les cotés. J'entendais ma mère crier de douleur. Mais il m'était toujours impossible d'ouvrir les yeux. Je sentais une poigne d'homme me prendre par le cou, il m'étouffait. Ma mère se mit à pleurer, j'arrivais enfin à entre ouvrir les yeux, mon souffle était court et faible, je sentais ma vie me quitter. C'est alors que j'ai compris ce que faisait ma mére tout les soirs quand elle quittait la maison. L'homme qui m'étranglait voulait en faire au tant de moi. J'essayais de me débattre sans grande réussite. Je parvint tout de même à le mordre à son autre main alors qu'il voulait me boucher la bouche. Il me lacha et depuis lors je ne me souviens plus trop bien, juste que je projeta des flammes depuis mes mains, ce qui embrasa notre petite cabane de bois. Je ne sais pas si ma mère avait survécu ou si même l'un de ces hommes vivaient encore quelques part.
Le soleil avait commencé à montrer le bout de son nez alors que je marchais, pieds nues, avec un vêtement déchiré et couvert de marque de brûlure. Je n'avançais pas vite, zigzaguant et trébuchant sur des mottes de terre ou des pierres. je pouvais encore voir les parcelles de terre qui entouraient les cendres de ma maison, pourtant j'avais l'impression d'avoir marché sur des kilomètres. Je m'écroula au sol pour me réveiller dans les couvertures propres d'un lit, sous un toit de roche. Une femme m'essuyait le visage, je l'avais confondu avec ma mère, et elle se mit a rire. J'appris plus tard qu'un Inquisiteur de l'Empire Tévintide m'avait recueillit, non par pur bonté d'acte. Il voyait en moi un nouvel esclave qui allait lui servir pour enrichir sa "collection". J'allais avoir pour rôle de pourchasser ceux qui avaient fui ou en capturer de nouveaux. Je lui devais la vie, pour moi j'avais une dette envers lui. L'un de ces hommes m'appris à contrôler ma magie, un autres a manier l'épée, et enfin un dernier à me comporter correctement envers mon seigneur et ces convives. J'avais quelques bases au maniement de l'arme, mais je ne me débrouillais pas aussi bien que sur les deux autres entraînements.

Après deux ou trois années de "formation", je débuta les parties de chasse avec quatre ou cinq hommes de mains; je n'étais là que pour les divertir et à servir comme chaire à canon. Il m'est arrivé plus d'une fois d'être blesser n'ayant que mes simples connaissances pour me soigner, un linge propre et un baume pour faire cicatrisé le tout. Mais je préférais cela au soirée que mon seigneur pouvait organiser. Ces convives étaient tous aussi fou et bizarre les uns que les autres. Pas un seul ne me voyait comme autre chose qu'un "vulgaire morceau de viande", devant obéir aux moindres de leurs ordres.

Mais il y a non loin d'un an, je pris conscience que je ne servais pas mon seigneur comme si je lui devais une dette, il ne se souvenait même plus de qui j'étais, de ce qu'il avait fait pour moi. Pour lui aussi, je n'était qu'un vulgaire morceau de viande que l'on pouvais exhiber aux yeux du monde. Un esclave devant répondre aux moindres de ces besoins, de ces ordres.
Après de long mois à trouver le moyen de parvenir à mes desseins. Plusieurs idées me passèrent par la tête. Tuer les hommes que j'allais accompagné lors d'une partie de chasse, me faire passer pour morte et même tuer mon seigneur. Cette idée me paraissait irréalisable. Mais un soir, je profita d'avoir été appelé avec d'autres esclaves dans sa chambre, pour une de ces nouvelles sauteries. Un moment que je détestais par dessus tout. Ce n'était qu'une immense orgie, où l'on pouvait boire, manger et s'accoupler pendant des heures sans faire attention à ce que l'on ingérait ni même avec qui l'on se trouvait. La soirée était à son apogée, personne ne faisait attention à ce qu'il se passait au tour d'eux, seul leur petite personne les importait, ils étaient comme en "transe". Je m'approcha discrètement de mon seigneur, comme si j'avais envie de lui et dans le feu de l'action je lui transperça le coeur avec un couteau qui traînait. Je lui planta le couteau à plusieurs reprise, j'avais du sang sur tout le corps. Il n'aurait jamais du laisser traîner ces couverts sur le sol, ma mère me le répétait souvent. Je continua ce que j'avais débuté, pour cacher les soupçons et je pris la poudre d'escampète avant le lever du jour. La plus part des gardes étant occupé avec ceux qui en voulait toujours plus, cumulé avec la fatigue m'avait permis de passer inaperçue.

Je traversa tout l'Empire en direction du sud, avec un petit sac de vivres, quelques vêtements propres que j'ai du rapidement troquer contre de l'eau et de la nourriture ou bien un logis pour la nuit. J'avais tout de même embarquer ma tenue de chasse ainsi que mon épée. Après quelques jours de voyage, j'arriva enfin en Orlaïs. Il fallait que je fasse attention a ce que je faisais, les mages ne peuvent vivre à l’extérieur de la tour. Je me déplaçais de village en village, de ville en ville. Je propose mon aide à des caravanes de marchand ou de voyageur contre une rémunération en pièce sonnante, vivre, logis, ou tout ce qui pourrait m'être utile. Il arrive que l'on m'offre un petit quelques chose, comme par exemple ce livre vierge, avec une magnifique reluire en cuir. Je ne sais pas combien de temps encore je pourrais me déplacer librement sans être poursuivie par des chasseurs ou des templiers, ou si même un jour je le serais. Chaque fois que je croise un templier, je suis terrorisé à l'idée d'être démasquée. J'ai déjà vue ce qu'ils me réservaient et je ne compte pas finir comme ces mages qu'ils appellent les apaisés. Cela semble pire que la mort, ils ne présentent aucune émotion, aucune envie, aucun désire, ils obéissent sagement aux ordres. C'est une autre sorte d'esclavagisme, mais dont on ne peux pas se libérer.

Voila, il me semble avoir fait le tour sur ma vie jusque là, je suis à la recherche d'une caravane qui prendrait la direction de Ferelden, là bas j'aurais déjà moins de chance d'être retrouver par des Tevintides, leurs espions sont moins nombreux et leurs communications mettent plus de temps à arriver à destination. L'Enclin aurait ravagé une grande partie de cette nation.

Traits distinctifs :

Yeux verts, vêtements rouges et tatouages brillant lors d'utilisation de la magie ou de présence de lyrium a proximité (grande quantité).

« Équipements & combat. »


Équipement :

Générallement des vêtements rouges avec une capuche.
Sa tenue de chasse qui lui sert d'armure est fait d'un épais tissus et renforcer avec du cuir à certains endroits. Quelques gemmes ici et là accentuant le fait que son ancien maître avait beaucoup d'argent.
Son épée est une arme de mage de bataille Tevintide. Elles sont enchanté pour amplifier les dégâts magiques du mages et d'infliger des dégâts élémentaires ou spirituels et non physique.

Spécialité :

Mage connaissant quelques attaques rudimentaire à l'épée.


Dernière édition par Kashim le Mer 29 Juin - 21:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazare
Guerrier Indépendant / Mercenaire
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 20/04/2011
Age : 33
Localisation : partout et nulle part a la foi
Exprimez-vous! : ...

Feuille de personnage
Pays d'origine:
Profession / rang:
Race:

MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    Lun 27 Juin - 14:53

Bienvenue Kash Razz

Inutile de demander d'ou tu viens et de quel compte il s'agit alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kashim
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    Lun 27 Juin - 21:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du jeu
Personnage non-joueur / Le démon du jeu.
Personnage non-joueur / Le démon du jeu.
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 14/01/2011
Exprimez-vous! : Je suis la voix du destin

MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    Mar 28 Juin - 23:56

Bon, c'est pas mal... Mais alors j'ai mal aux yeux....

Je ne sais pas si cela viens de toi ou de ton correcteur automatique mais c'est assez éprouvant de te relire.... Je ne sais pas si tu as essayé... Je ne suis certainement pas une flèche en orthographe mais tout de même....
Les conjugaisons sont bancale, certains mots ne sont pas à leur place et certaines phrases n'ont pas de sens....

exemples :
" A quel époque" .... Quelle.... ; "Mal grés"..... Malgré..... etc....

Ce qui est étrange parce que l'orthographe mis à part c'est plutôt bien écrit.... Bref... L'histoire est bonne... Si ce n'est qu'on commence à avoir la dose de mage, mais ça, c'est pas ta faute. Nan ton RP convient mais ta fiche n'est pas "validable" en l'état....
Relis toi un coup, je suis sur que tu comprendra. Corrige un peu tout ça et je te lance.

Comme d'ordinaire cette apréciation n'est pas faite pour rabaisser, dégouter ou je ne sais encore quoi de désagréable. Juste une mise au point et des conseils pour l'amélioration et la validation des fiches.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-age-rpg.forumactif.com
Kashim
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    Mer 29 Juin - 22:03

Ne t'en fais pas, je ne prends pas cela comme étant une insulte ou un moyen de me rabaisser parce que je sais que je suis une quiche en écris, et j'essais de faire des efforts. Mais bon, je crois que j'avais du finir ma fiche alors que j'étais entrain de m'endormir et je ne me souvenais même plus que je l'avais fini.

M'enfin bref, j'ai essayé de rectifier les fautes que j'avais peut faire et que j'ai peut remarquer. Mais en général je fais attention à ce que j'écris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du jeu
Personnage non-joueur / Le démon du jeu.
Personnage non-joueur / Le démon du jeu.
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 14/01/2011
Exprimez-vous! : Je suis la voix du destin

MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    Sam 2 Juil - 13:12

EN fait j'ai trouvé ce qui me génais, je sais pas trop quel temps tu as voulu utiliser pour écrire mais ça me fais bizzare.
Je te donne un exemple :

"Après deux ou trois années de "formation", je débuta les parties de chasse avec quatre ou cinq hommes de mains"

Moi j'aurais mis "je débutais" ou "j'ai débuté". Enfin il me semble...
Après je sais pas, je ne suis pas prof (et puis quoi encore), donc si ça ne choque que moi, c'est que ça doit venir de moi. XD

M'enfin bref, tu as corrigé le plus gros et c'est bien suffisant !

Je VALIDE donc !

Et te salue du traditionnel bienvenue, même si en temps que vétéran de MERPG, tu as déjà tes marques. ^^
cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-age-rpg.forumactif.com
Kashim
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    Lun 4 Juil - 23:41

Merci bien !

Je pourrais donc débuter à RP d'ici peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kashim
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    Sam 16 Juil - 22:16

A quand mon passage en vert fluo ?! c'est chiant le blanc sur fond blanc (gris super clair) Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kashim, mage en cavale    

Revenir en haut Aller en bas
 
Kashim, mage en cavale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heinrich Bors (Guerrier-Mage de Malal)
» Maelle Till [assassine, mage du vent]
» Elvira Heian [Mage du vent & Danseuse]
» Mysteria, Mage Elementaire Aquatique.
» Mistral défis #1 : La cavale du mistral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Dragon Age RPG :: Bibliothèque :: ◄ Feuilles de personnages :: ◄ Fiches validées-
Sauter vers: