Forum de jeu de rôle sur l'univers de Dragon Age, jeu du studio Bioware. Affilié à Mass Effect RPG
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesPortail Bioware RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [validé] Présentation de Raziel

Aller en bas 
AuteurMessage
Raziel
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: [validé] Présentation de Raziel   Dim 4 Mar - 2:43

Feuille de personnage

« Identité & informations de base. »

Nom complet : Raziel Cid Farron "L'ange de l'immatériel"
Sexe : Masculin
Race : Humain
Âge : douze ans. Cependant, il semblerait que à cause de l'esprit qui le maintient en vie, le temps ne le touche plus.
Profession : Apostat (ex-apprenti du cercle des mages)
Grade, rang : En quelques sortes mort-vivant (maintenu en vie par un esprit d'Amour), Ex-apprenti mage.
Groupe : Âme neutre


« Description plus étoffée. »

Caractère : "l'amour est une force redoutable à ne jamais sous-estimer ! Le Créateur a abandonné les hommes par amour envers Andrasté, un couple constitué d'un chevalier et d'une princesse continue à s'aimer jusque dans la mort, à tel point que le Créateur les a mis parmi les étoiles. Oh oui, l'amour est une grande force... Dommage qu'il puisse être si douloureux..." (Oraison d'un Barde concernant ce fameux sentiment, responsable tout à la fois des tourments, puis de la salvation de Raziel en contemplant ce dernier)

Si on se fie aux dires des apprentis qui l'ont connu dans la tour du Cercle du Lac Calenhad, Raziel était autrefois un enfant pur, doux et d'une gentillesse si immense qu'il paraissait pratiquement impossible de seulement songer à le voir un jour souillé par un démon. Serviable et souriant, il était entre autre connu pour sa loyauté et sa phénoménale envie d'apprendre, désirant à l'époque pouvoir maîtriser la magie de soin afin de pouvoir avoir une chance de guérir n'importe quelle maladie... Y compris la souillure de l'engeance, ayant entendu parler de cette dernière par hasard et connaissant ses effets. En bref, il était un véritable ange qui aurait largement eu sa place aux côtés du créateur si la mort devait le faucher... Et non pas être condamné à ce qu'il lui est arrivé...

Depuis son meurtre par un Templier (lequel fut exécuté par un Chevalier-capitaine ivre de rage en apprenant cet acte), Raziel s'est vu réincarné par un puissant esprit de l'amour, ce dernier refusant de voir un enfant si doux périr de cette manière. Malheureusement, sa mort a eu un effet assez violent sur lui... L'esprit ne pouvant en effet pas effacer les souvenirs de son nouvel hôte, le jeune garçon a vu ses pensées être dangereusement empoisonnées par le mal et ne résiste aux avances des démons pendant son sommeil que grâce à l'emprise que "Ai" (nom de l'esprit) garde sur sa conscience, l'empêchant ainsi de se perdre dans l'Immatériel. Ainsi, bien qu'une minuscule partie de l'ancien lui soit encore présente, le jeune Farron est à présent un enfant méfiant et glacial, évitant les contacts physiques par tous les moyens et surtout, haïssant les templiers à tel point que cela en deviendrait plus qu'inquiétant, agissant tantôt avec terreur, tantôt avec furie quand il en voit un.

Heureusement plus ou moins guidé par Ai qui s'efforce patiemment de l'aider à recoller les morceaux de son âme meurtrie, Il a gardé ses anciens objectifs d'aider le plus de monde possible et se comporte ainsi plus ou moins normalement avec les "non-templiers", parvenant même à sourire et surtout, à cacher ses tourments derrière son magnifique visage et ses grands yeux dorés. Malheureusement cependant, il a a pris conscience de sa propre faiblesse et s'est détourné des arts curatifs pour se tourner vers quelque chose de beaucoup plus sombre, à savoir l'entropie afin de gagner des pouvoirs plus consistants et surtout, détourner les dangers de lui en manipulant mentalement les gens pour être sur que nul ne tente de lui faire de mal. Bien qu'il ne soit pas maléfique et surtout, n'utilise pas ses dons pour blesser, il est souvent sujet à un profond dégoût envers lui-même pour l'utilisation d'une chose aussi impie que cette magie et surtout, pour son statut de "mort en sursis", se comparant même parfois, _Avec un humour particulièrement noir_ à un cadavéreux, jugeant que la seule chose qui le sépare de ces derniers (outre l'apparence plus vivante de son corps), est le fait qu'il soit maintenu non pas par un démon, mais par un esprit. Cela dit, l'esprit en question se hâte de le remettre sur le droit chemin dès que ses pensées commencent à devenir trop morbides, l'empêchant de se plonger plus encore dans les ténèbres qu'il ne l'est déjà.

A part ça, Raziel est toujours un enfant... Et comme tous les enfants, il a une curiosité dévorante qui le pousse à toujours vouloir en savoir plus. De plus, il a toujours plus ou moins besoin d'amour et d'attention, chose que Ai s'efforce de lui donner, bien que malheureusement, comme tous les esprits, il ne soit positionné que sur un seul sentiment. Ainsi, le petit Farron se voit régulièrement poussé par son protecteur vers l'idée de se rapprocher de personnes pouvant lui offrir ce dont il a besoin, mais son statut d'humain (ou de Shemlen selon le peuple en question) l'écarte de ceux qu'il aimerait le plus rejoindre, à savoir les Elfes Dalatiens dont l'histoire le fascine, bien que d'après lui, si on se fie à l'histoire d'Aveline la Grande, il y a une chance que ce peuple l'accepte, bien qu'il se doute que cette chance soit minime.

Physique : "La beauté est autant un fardeau qu'une bonne chance mon enfant... Ta beauté a attiré un prédateur, oui, mais elle peut aussi te permettre de soumettre facilement les autres sans même utiliser de magie ! Gardes juste ça en tête" (Ai, tentant de consoler son hôte et de le convaincre de ne pas se cacher derrière des vêtements trop grands pour lui)

Quand on voit Raziel pour la première fois et qu'on connait son histoire, on peut malheureusement trop facilement comprendre comment il a pu attirer le regard impur d'un Templier tellement son apparence angélique se mariait à merveille avec son innocence passée.

Le jeune cadet du maire de Lothering est en effet un magnifique jeune garçon à la chevelure couleur de neige (autrefois noire) et aux yeux jaunes fendus en amandes (apparemment verts quand il était encore "vivant"), lui donnant une apparence étrangement féline qui lui va à merveille, le rendant, d'une certaine manière, encore plus attirant qu'avant (à son grand désespoir). Couplé à son petit nez droit, ses dents bien blanches cachées par ses lèvres légèrement roses et son teint laiteux en font un jeune garçon tout ce qu'il y a de plus doux à regarder.

Pour le reste de son corps, Raziel est entre autre reconnaissable à son apparence fine et élancée, malgré son petit mètre quarante et son poids plume. Très pâle et peu musclé, son corps est cruellement lacéré par plusieurs coupures apparemment provoquées par une épée longue, la plus terrifiante de toutes étant celle apparaissant sur sa poitrine, pile au niveau de son coeur et réapparaissant directement au même endroit, mais dans son dos, signe indiscutable que l'arme l'a embroché de part en part. Constamment cachées par les vêtements blancs qu'il porte, ces cicatrices sont la cause primaire de sa haine/peur pour les templiers et brûlent douloureusement quand l'un d'eux est dans les parages, faisant naître directement une peur instinctive dans l'esprit du garçon qui a tendance à se cacher ou dans le pire des cas, à attaquer comme une véritable bête sauvage quand un templier est dans son champ de vision. Ses mains pâles sont douces et glacées, comme la majeure partie de son corps et son aura ne dégage aucune vie, sauf quand il résonne avec la présence de Ai.

En ce qui concerne sa tenue, Raziel est généralement vêtu d'une chemise blanche marquée d'une large rayure bleue traversant horizontalement sa poitrine et de deux autres rayures de la même couleur (une par manche), partant de ses clavicules et descendant sur ses poignets, ainsi que d'un pantalon vert déchiré par endroits. Recouverts par des cordevoiles grossières, ses pieds ne sont jamais visibles, de même que ses mains, cachées par des gants de cuir.

Biographie : "Le monde n'a aucune pitié... Pas même envers les enfants. Tu l'a appris à tes dépends Raziel... Je suis vraiment désolé... Si seulement j'étais arrivé plus tôt... Puisse le Créateur t'accueillir à ses côtés et te faire connaître ce à quoi tu n'as pas eu le temps de goûter dans ce monde. Sois en paix." (Chevalier-capitaine Greagor, fermant les yeux de Raziel après avoir éventré l'assassin de ce dernier)

La tour des mages du lac Calenhad est connue dans tout Férelden... Prison dorée pour certain, demeure accueillante pour les autres. Seul et unique endroit où mages et templiers peuvent cohabiter presque sans violence et apprendre... Peu de mages supportent le regard perçant des templiers, constamment fixé sur eux et certains finissent pas tenter le pire,juste pour être punis ou dissuadés soit par l'enchanteur en chef Irving, soit plus brutalement par les templiers. Ce fut dans cette tour qu'un jour, un jeune garçon parmi tant d'autre arriva.

A l'époque âgé de six ans, Raziel était un petit garçon brun aux grands yeux verts innocents, nanti d'un teint de peau hâlé et de deux mains douces et chaudes. Plus jeune des enfants du maire de Lothering, ce dernier hésita apparemment plusieurs mois à appeler les templiers, la grande pureté et les manières angéliques de son enfant séduisant même les chevaliers de la famille, ces derniers étant presque aussi attachés à lui que l'étaient ses propres parents. De plus, relativement doué dans le domaine des soins, le jeune garçon soigna inconsciemment une mauvaise blessure au bras d'un des apprentis-chevaliers par simple apposition de ses mains sur la plaie (alors qu'il demandait innocemment au jeune homme si il avait mal), semblant loin d'être doué dans le domaine de la destruction. Malheureusement, le doute était là... L'idée de voir cette innocence souillée par les mains impies d'un démon était beaucoup trop présente et plusieurs fois, la femme du maire se prit à endurer des cauchemars dans lesquels sont fils innocent se changeait en un horrible monstre, massacrant tous ceux présents dans le domaine avant de finalement mourir, tué de ses mains ou de celles de son mari après l'avoir suppliée de le tuer... Ces cauchemars furent de trop et finalement, la famille se décida à appeler les templiers, bien que avant de partir, Raziel eut le droit à une dernière étreinte de sa famille et quelques sourires des chevaliers du domaine, s'entendant dire que ce n'était pas une punition et qu'il était vraiment aimé : la seule et unique raison pour laquelle il devait ainsi partir étant pour son bien, certaines créatures de ce monde pouvant vouloir lui faire du mal et le Cercle des mages étant la seule chose à pouvoir le protéger. Cet évènement provoqua cependant un léger imprévu... Alors qu'il était emmené loin de ses parents, le jeune garçon se mit à se poser des questions étranges sur ce qu'était réellement l'amour et surtout, ces fameuses créatures qui voulaient lui faire du mal. Bien que dans un premier temps éclipsées par la vision de la majestueuse tour et de ses énormes portes, ces questions finirent par revenir et devinrent tellement présentes dans son esprit que alors que le temps passa, il commença à attirer l'attention d'une certaine créature... Créature qui, alors que les questions de l'enfant résonnaient autours d'elle, commença à observer chaque nuit depuis l'immatériel cet enfant qui invoquait toujours ce sentiment qu'elle représentait.

Les années commencèrent à s’égrainer lentement, comme un chapelet de perles, le jeune garçon apprenant lentement, mais surement tout ce qu'il y avait à savoir sur les dangers qui attendaient un mage comme lui. Apprenant la véritable portée de ses pouvoirs, ces derniers pouvant aussi bien amener salvation que destruction. Mais surtout, il apprit enfin l'identité des créatures qui pouvaient lui vouloir du mal... Les démons de l'immatériel, ce monde parallèle à Thédas, où se rendaient les rêveurs et d'où les mages tiraient leurs pouvoirs. Cela n'expliqua cependant pas ce que ses parents lui avaient dit : après tout, si ils l'aimaient autant, pourquoi l'avoir envoyé loin d'eux ? à son insu, la créature de l'immatériel continuait à le surveiller chaque nuit, sans pouvoir intervenir, essayant elle-même de trouver la réponse à sa propre question : pourquoi l'enfant se torturait ainsi à chercher une réponse qui était pourtant juste sous son nez.

Sa vie à la tour était en plus assez simple... Apprendre, mettre à jour ce qu'il avait appris, étudier et lire. Cependant, le même comportement qu'il avait au domaine de sa famille ne disparut jamais et il ne tarda pas à se faire aimer de pas mal de monde dans la tour pour sa grande gentillesse, son désir d'apprendre et sa grande innocence. Peu de monde pouvait apparemment lui vouloir du mal et beaucoup se demandèrent visiblement comment il était possible que quelqu'un comme lui puisse attirer le regard d'un démon, bien que d'après le premier enchanteur Irving, Cette innocence était justement le plus grand attrait qu'un démon pourrait avoir envers l'enfant, vu que sa vision trop "pure" de ce monde en ferait une cible particulièrement sensible aux jeux d'esprit et aux promesses de tout démon au dessus de ceux de la faim. Ainsi, bien que traité à peu près normalement, les templiers le surveillaient parfois comme le lait sur le feu et le moindre cauchemar lui valait souvent d'être réveillé en sursaut, que ce soit de lui-même ou par l'un des apprentis à ses côtés.

Au fil de sa troisième année à la tour, Raziel entendit parler pour la première fois de cette chose si abominable qu'est l'engeance et surtout, de son lien lointain avec la magie. Bien que n'appréciant déjà pas spécialement la Chantrie à l'époque et gagnant, au fil du temps, une légère prudence envers les préceptes de la religion, ce récit fit naître plusieurs sentiments en lui, à commencer la crainte de devenir un jour comme ces inquisiteurs qui, dévorés par leur trop grande fierté et soif de puissance violèrent la cité du Créateur et la changèrent en une horreur immonde, ce qui leur valu d'ailleurs d'être changés en monstres abominables et renvoyés sur Thédas, commençant le premier Enclin... Une véritable guerre détruisant pratiquement tout l'empire Tevintide. Cependant, en même temps, il eut un brusque accès de curiosité concernant la souillure de l'engeance : Cette maladie affreuse, apparemment impossible à soigner de quelconque manière que ce soit, même par les gardes des ombres, un ordre de guerriers n'existant que pour lutter contre ces créature et pouvant apparemment retarder l'effet de la corruption. Se sachant plus ou moins doué en soins, il commença à rêver de pouvoir protéger les gens et surtout, d'être le premier mage à trouver un moyen de détruire totalement la corruption des engeances, chose qui arracha quelque chose ressemblant suspicieusement à un sourire à la créature veillant toujours sur lui depuis l'immatériel. Malheureusement, tout allait changer... Cette innocence et cette pureté allaient disparaître d'un coup, en l'espace de quelques minutes... Et pas de la main d'un démon...

Certains pourraient dire que le danger est partout. Et que l'ennemi peut parfois être la personne à laquelle vous vous attendiez le moins. Ces personnes ne seraient malheureusement pas très loin de la vérité en ce qui concerne Raziel... La tour des mages abrite en effet pas mal d'éléments, que ce soit parmi les mages ou parmi les Templiers. Certains sont des personnes plus ou moins reluisantes, le premier mage venu pouvant facilement être un maléficien pour un peu qu'il parvienne à échapper au regard d'aigle de ses pairs et des templiers présents. Cependant... Qu'en est-il des Templiers eux-même ? La réponse est claire : certains ne valent pas mieux que les mages du sang... L'un d'eux était Ser Wilhem Stark, un des multiples chevaliers liés à l'attaque de L'orphelinat du Bas-cloître Elfique de Dénérim, récemment muté à la tour du cercle comme "récompense" pour ses hauts-faits d'arme. Si la Chantrie avait su à quelle horrible sorte d'homme elle avait à faire, nul doute qu'elle l'aurait plutôt fait exécuter sur place... Mais malheureusement, elle l'ignorait et ce fut Raziel qui en fit les frais... Exactement comme une fillette elfe dont l'esprit hante encore l'orphelinat.

Ser Wilhem était en effet une des pires classes d'hommes existante dans ce monde. Vil, cruel, sadique et surtout, un peu trop attiré vers les enfants. Se sentant ainsi attiré par l'innocence de Raziel, il kidnappa ce dernier une nuit, prétendant que le premier enchanteur voulait le voir et tenta de le violer, terrifiant le jeune garçon suffisamment pour lui faire dégager une puissante énergie sous forme d'onde mentale, projetant un bref instant le templier loin de lui. Malheureusement, Wilhem se mit en colère et complètement furieux, embrocha Raziel avec son épée, au moment précis où le chevalier-capitaine Greagor, attiré par le bruit enfonçait la porte. Le pédophile n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit pour tenter de se tirer d'affaire... La vision du corps partiellement dénudé et saignant de l'enfant mit le chevalier-capitaine dans une rage folle tandis qu'il comprit brutalement ce qu'il s'était passé et ser Wilhem tomba, se vidant lentement de son sang sur le sol suite à un énorme coup de d'épée qui lui mit littéralement les organes à l'air. Il était malheureusement trop tard et Greagor, toujours en colère ne put que fermer les yeux de Raziel, maudissant le Templier mort. Son autre sanction fut sans appel : après avoir prévenu les autres templiers et les mages de ce qu'il s'était produit tout en avertissant que quiconque, Mage ou Templier se livrant à ce genre d'horreurs serait mis à mort dans la seconde sans autres formes de procès, il se hâta d'organiser les funérailles du petit apprenti, tout en ordonnant que le cadavre du pédophile soit jeté en pâture aux créatures des Tréfonds. A cause de sa mort, le Phylactère de sang de Raziel fut détruit dans le reliquarium de la tour alors que le bûcher était lentement monté sur le pont en ruines au dessus du lac.

Cependant, l'enfant n'en avait pas finit... La chose qui veillait sur lui ne le permettait pas... Refusant de voir une telle pureté être gâchée, l'esprit d'Amour veillant sur le jeune garçon décida d'intervenir et alors que le bûcher funéraire était allumé, arracha le corps aux flammes à l'insu des templiers en ouvrant un portail vers l'immatériel, ce qui lui prit énormément de puissance, puis fusionna avec l'enfant, ramenant de force l'âme de ce dernier dans son enveloppe charnelle, reconstituant magiquement le cœur mutilé, sa présence provoquant cependant quelques changements physiques, en particulier au niveau de la couleur de peau, de cheveux et des yeux. Ce fut ainsi que Raziel rouvrit lentement les yeux, terrifié, mais surtout surpris d'être encore vie... Et dans un endroit complètement inconnu.

Affolé dans un premier temps, ayant du mal à respirer à cause de la panique et du temps passé hors de son corps, le jeune garçon ne fut calmé que par la voix douce et rassurante de l'esprit demeurant à présent en lui, ce dernier lui murmurant calmement "Je te connais Raziel... Tu es valeureux... Respires calmement, doucement. ne laisses pas la peur te consumer. Je suis là. Je suis l'amour que tu as toujours voulu comprendre. Je suis à tes côtés maintenant et je ne te laisserais pas tomber.". Cette phrase, bien que prononcée par une voix inconnue rassura légèrement le garçon qui se releva, notant pour la première fois l'anarchie régnant autours de lui, comme dans un rêve. L'esprit lui expliqua alors qu'il s'agissait de l'Immatériel et qu'il lui avait sauvé la vie... En le ramenant de force dans le monde des vivants. Bien que ce soit censé être une magie interdite, le jeune garçon comprit très rapidement que la créature en lui n'était pas maléfique, ne serais-ce que par la présence chaude qu'elle dégageait et bien qu'il pensa, un bref instant, à lui demander si il pouvait retourner au Cercle, le souvenir de ce qu'il lui était arrivé revint, le terrifiant à tel point qu'il préféra ne jamais y retourner, songeant même à rester dans l'Immatériel définitivement, chose que l'esprit lui interdit, lui indiquant les dangers énormes de ce monde. Cependant, bien après ça, le garçon dut rester plusieurs mois dans ce lieu, devant entre autre apprendre à utiliser son nouveau corps et les pouvoirs associés, ainsi que d'apprendre à combiner ses efforts à ceux de son nouveau protecteur.

Récemment, Au beau milieu des Terres Sauvages de Korcari, un étrange vortex azuré apparut d'un coup, laissant apparaître un jeune garçon vêtu de blanc, le visage caché sous une capuche et un bâton noir, ressemblant à un sceptre d'enchanteur de rang dans les mains, ses yeux jaunes brillant dans les ténèbres et son aura magique frissonnant autours de lui, accompagné d'une étrange odeur de plantes et de mort. Parlant avec deux voix en même temps, comme une abomination, mais avec une présence beaucoup plus tendre que ces dernières, le jeune inconnu erre à présent ça et là à Férelden, semblant découvrir le monde pour la première fois et goûtant avidement à tout ce qui l'entoure, comme quelqu'un dont la vie pourrait s'arrêter au premier instant. Bien que sa présence soit aussi fugace que celle d'une ombre, les traces qu'il laisse sont plus présentes et ne manquent pas d'attirer l'attention.

Pour sa part, Raziel s'amuse à présent beaucoup, malgré les dangers de Thédas, toujours guidé par la voix douce et calme de son esprit protecteur, cherchant à présent à joindre un peuple qui, peut être, pourrait l'aider à comprendre plus facilement sa condition : les elfes Dalatiens...

Traits distinctifs : Raziel a une position de combat bien à lui ( la main droite posée sur son front et la gauche légèrement placée en retrait, les jambes fléchies et placées l'une devant l'autre (comme si il allait bondir). Comme la plupart des abominations ou autres mages dans le même cas que lui (Wynne étant une exception), il s'exprime avec deux voix en même temps, l'une étant sa voix d'enfant calme et timide, légèrement aiguë et l'autre, une voix adulte, chaude et rassurante venant de Ai. Cela ne se produit cependant que quand il entre en résonance avec son protecteur.

Autrement, son corps exhale une odeur étrange, mélange de plantes (Elfidées et viveracines) et de mort dont il est incapable de se débarrasser. Heureusement assez discrète, cette odeur n'est perceptible que si on est très proche de lui. De plus, comme cité plus haut, son corps ne dégage aucune chaleur, chose peut être normale, sachant qu'il n'a plus de cœur (Ai a remplacé l'organe précédemment détruit par un coeur magique)


« Équipements & combat. »

Équipement : Empty Skies : Un bâton de mage en acier, ressemblant comme deux goûtes d'eau à une version noire du sceptre de mage de rang. Empty Skies est conçu de manière assez spéciale afin de permettre à son jeune porteur de manipuler à loisir la magie de type esprit. On peut dire qu'il est l'équivalent esprit du bâton paratonnerre ou du sceptre de glace

Vêtements : Tenue n'offrant aucune défense particulière.
Cordevoile en cuir grossier
Gant de cuir grossier
Spécialité : Ange de l'immatériel : "Tu étais un ange mon enfant... Je ne peux donc pas te laisser périr de cette manière. Puisses mon pouvoir t'offrir la liberté que tu désires si ardemment" (Ai, pleurant sur le cadavre de son jeune protégé peu de temps avant de réveiller ce dernier, le changeant en quelques sortes en une abomination

L'arbre "ange de l'immatériel" est un quatuor de capacités très intéressantes visant à permettre à Raziel d'utiliser à volonté la connaissance de Ai sur l'immatériel pour en retirer certains effets. Ce pouvoir tient entre autre sa redoutable puissance du fait que l'enfant est probablement la seule créature de ce monde à pouvoir aller et venir entre Thédas et le monde des esprits (via une forte dose de mana et une lourde fatigue) grâce à sa technique "ange sans coeur", consistant à déchirer un bref instant le voile et le traverser pour rejoindre le monde des esprits, se rendant ainsi totalement "absent" du monde matériel. Les trois autres techniques sont un mode maintenu (Synchronisation avec Ai), Hymne céleste (un carreau de l'esprit deux fois plus puissant que celui d'origine) Et bouclier de l'immatériel (technique de défense physique ressemblant à l'aura protectrice des mages, mais sur tous les alliés dans un certain champ d'action.


Dernière édition par Raziel le Mer 7 Mar - 23:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taleth
Elfe / Ranger.
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 25
Localisation : 69 !
Exprimez-vous! : :D

Feuille de personnage
Pays d'origine: Forêt boréale de Dalatie
Profession / rang: Ranger
Race: Elfe Dalatien

MessageSujet: Re: [validé] Présentation de Raziel   Dim 4 Mar - 11:16

Bienvenu, n'oublie pas de prévenir lorsque ta fiche sera complète Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/greendaddy0
Raziel
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: [validé] Présentation de Raziel   Mer 7 Mar - 1:30

Présentation terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taleth
Elfe / Ranger.
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 25
Localisation : 69 !
Exprimez-vous! : :D

Feuille de personnage
Pays d'origine: Forêt boréale de Dalatie
Profession / rang: Ranger
Race: Elfe Dalatien

MessageSujet: Re: [validé] Présentation de Raziel   Mer 7 Mar - 18:44

Très jolie fiche, bien complète et bien écrite !

Je n'ai qu'un seul petit souci c'est celui de ta famille d'origine, ça m'embêterait de te voir affilié à une famille qui est potentiellement celle du Garde des ombres de DAO. Corrige ça et je valide. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/greendaddy0
Raziel
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/02/2012

MessageSujet: Re: [validé] Présentation de Raziel   Mer 7 Mar - 23:27

XD, voilà

J'ai remplacé le nom de famille par Farron et le Tiern de Hautecime par le maire de Lothering, ça ira ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taleth
Elfe / Ranger.
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 25
Localisation : 69 !
Exprimez-vous! : :D

Feuille de personnage
Pays d'origine: Forêt boréale de Dalatie
Profession / rang: Ranger
Race: Elfe Dalatien

MessageSujet: Re: [validé] Présentation de Raziel   Jeu 8 Mar - 0:07

Validé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/greendaddy0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [validé] Présentation de Raziel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[validé] Présentation de Raziel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'Artemis [Validée]
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Présentation d'Ashley Potter, délurée :D [Validée]
» Présentation d\'Alexandra... =) [Validée]
» Présentation de Anonymous Fowl [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Dragon Age RPG :: Bibliothèque :: ◄ Feuilles de personnages :: ◄ Fiches validées-
Sauter vers: