Forum de jeu de rôle sur l'univers de Dragon Age, jeu du studio Bioware. Affilié à Mass Effect RPG
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesPortail Bioware RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sarevan Amond

Aller en bas 
AuteurMessage
Opera
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 30
Exprimez-vous! : Dragon Age Origins et Awakening débarquent bientôt chez moi ! J'ai hâte !!!

Feuille de personnage
Pays d'origine:
Profession / rang:
Race:

MessageSujet: Sarevan Amond   Mer 26 Oct - 6:59

Feuille de personnage

« Identité & informations de base. »

Nom complet : Sarevan Amond
Sexe : Masculin
Race : Elfe
Âge : 17 ans
Profession : Ancien voleur de la Coterie
Grade, rang :
Groupe : Etre hostile

« Description plus étoffée. »

Caractère :

D'un naturel plutôt rêveur, Sarevan s'emporte pourtant facilement dès qu'on lui fait une remarque désobligeante, ce qui est arrivé souvent par le passé et dégénérait parfois en bagarres qui auraient pu mal se terminer s'il n'était pas aussi agile. Ça lui a valut plusieurs cicatrices et même quelques côtes brisées. Il a donc appris à se faire discret afin d'éviter ce genre de situation. A force, on pourrait le croire taciturne et renfermé sur lui même, ou alors peut-être son esprit est ailleurs, retourné à ses rêveries habituelles...? Lorsqu'il sort de ses pensées, il dit des choses incongrues de manière très sérieuse et personne ne voit le rapport avec la discussion actuelle. Ceux qui le ne connaissent pas ou peu le trouve bizarre, marginal, tandis que ceux qui le connaissent bien savent que ses remarques sont le fruit d'une réflexion, poussée ou non, et que c'est sa manière à lui d’interagir.

Physique :

C'est un elfe, il est donc mince, pas bien grand, d'autant plus qu'il n'a pas finit sa croissance et il a les oreilles pointues. A part ça, il a les cheveux châtains qu'il garde courts, de grands yeux noisettes, des taches de rousseurs sur les pommettes et le nez et la peau claire. Il a des cicatrices assez anciennes et nombreuses, principalement sur les mains, les bras, les jambes et le ventre. Sa voix vient de terminer sa mue et n'est pas très assurée. Il suppose qu'il est assez joli garçon vu les coups d'oeil qu'il aperçoit certaines femmes lui lancer quand elles pensent qu'il a le dos tourné, mais lui même n'en a aucune idée. Probablement parce que sauf pour boucler ses fins de mois, il n'a pour ainsi dire pas d'intérêt pour la gente féminine, et ne s'adonne pas au jeux de séduction et de cour par loisir.
Il a une certaine manie de la propreté : dès qu'il le peut, il se lave et lave ses vêtements. La prochaine occasion d'avoir de l'eau assez claire pour faire ses ablutions ne se présentant pas toujours aussi souvent qu'il le souhaiterait. Il porte des vêtements simples et pratiques, sans décorum, qu'il essaye de faire durer un maximum de temps, ce qui le force parfois à utiliser du fil et une aiguille.

Biographie :

Lorsqu'une famille d'elfes vit dans le Bas-Cloître de Kirkwall, la vie est dure. Lorsqu'on est un orphelin vivant dans le Bas-cloître de Kirkwall, la vie devient impossible, à moins qu'on apprenne à la défendre chèrement !
La mère de Sarevan est morte en lui donnant naissance et son père a été victime d'un raid de brigands sur le quartier des elfes lorsqu'il avait dix ans. Si on lui demande son avis, Sarevan répond que son père était stupide de mourir de la sorte : s'il n'avait pas fait autant de bravades pour protéger son fils, il s'en serait sorti avec une ruade de coups et Sarevan aurait vu d'un peu trop près les dessous d'un noble quelconque. Cela l'aurait choqué mais il aurait toujours un père aujourd'hui, et qui plus est, depuis il en vu d'autres des dessous, et certainement pas d'aussi satinés et garnis de dentelle que ceux des nobles de la Haute Ville !

Après la mort de son père, Sarevan a vécu de la charité des autres elfes du Bas-Cloître, appréciée mais trop irrégulière et bien souvent maigre, de ce qu'il gagnait en mendiant, ou d'activités moins avouables comme le vol ou les quelques petits boulots qu'il arrivaient à dégoter auprès des contrebandiers locaux. Lorsqu'on parle "local", on fait forcément référence à la Coterie, qui a très vite voulu récupérer sa part des recettes du jeune elf en échange de la promesse de ne pas lui casser les genoux et de le laisser mendier en paix. Au fil des ans, sa coopération avec la Coterie lui a permis de survivre et même de rendre la pareille aux elfes du Bas-Cloître qui s'étaient montrés si généreux envers lui, perpétuant ainsi l'idée d'une immense famille misérable dont les membres s'entre-aident au mieux de leur capacités dès que le besoin se fait sentir. Grâce à eux, il n'aura jamais connu une nuit à dormir sans un toit au dessus de sa tête, dans le froid et la solitude. S'il avait à choisir entre les elfes et ses collègues de la Coterie, Sarevan savait où son coeur résidait, mais en attendant, c'était la Coterie et pas le Bas-Cloître qui lui fournissait sa subsistance. Alors peu lui importait vraiment si les petits boulots innocents du début devenaient de vrais casses, voisinant de plus en plus avec le grand banditisme, s'il avait dû se salir les mains à plusieurs reprises ou si la confiance ténue qu'il entretenait avec les membres de l'organisation ne lui permettrait probablement jamais de se hisser en son sein. Rien ne lui apportait plus de satisfaction que de pouvoir acheter quelques sucreries en plus des vivres habituels et de voir le visage du petit Jowry, de sa soeur Lithia ou n'importe quel autre enfant du Bas-Cloître s'illuminer devant les friandises, de les voir les savourer lentement sans jamais les croquer pour pouvoir faire durer le goût plus longtemps et de pouvoir leur ébouriffer la tête en leur en promettant d'avantage.

Mais lorsqu'on vit dangereusement, il arrive toujours un moment où les risques sont mal estimés, où une inconnue vient semer la pagaille dans un plan bien préparé, et c'est alors que tout bascule. Il advint donc que ce manoir de la Haute Ville était mieux gardé que ce que l'informateur avait révélé. Il n'avait probablement pas pensé à prendre en compte le mabari de guerre de 100 kg, aux instincts de tueur et aux crocs affûtés par les combats, dans les défenses du domaine et bien évidemment pas de pancarte "chien méchant" pour prévenir non plus. La fuite effrénée de leur petit groupe de maraudeurs ne se pas fit sans dégâts, les aboiements ayant fait accourir tous les gardes du quartier.

Après plusieurs jours dans les cachots du Fort du Vicomte et quelques séries d'interrogatoires, Sarevan s’inquiéta de son avenir. En effet, la Coterie assumerait probablement qu'il révélerait aux gardes le peu d'informations qu'il détenait sur son organisation, ses autres membres ou ses futurs projets afin d'alléger sa peine. Il ne le fit pas, mais il craignit qu'à sa sortie, il ne soit plus le bienvenu parmi ses anciens camarades qui pourraient même attenter à sa vie.

Et son raisonnement ne manqua pas. Lorsque, après quelques semaines, il retourne au Bas-Cloître, il repère tout de suite les deux hommes négligemment adossés à des caisses à l'entrée du quartier, affectant une allure décontractée, qui ne parvient pourtant pas à contrebalancer leurs têtes patibulaire, et leur air dangereux. Il les reconnait pour être de ceux qui ne l'apprécient guère et s'approche néanmoins d'eux en soupirant. Quelques paroles sont échangées, les gestes sont secs et nerveux, le ton est lourd et suspicieux. Sarevan essaie de se justifier tant bien que mal : oui, il a été interrogé, non, il n'a pas parlé, oui, il n'a pas purgé la totalité de la durée de sa peine, il pense que c'est pour bonne conduite et aussi peut-être parce que l'une des gardes lui faisait de l'oeil, non, il n'a pas subit de torture, oui, il est bien certain de n'avoir rien révélé...
Le ton monte, les elfes les plus proches se retournent, sentent que ça va mal tourner et s'éloignent précipitamment. Des menaces sont proférées, des insultes suivent de près.
Sarevan voit rouge.
Le premier tombe a genoux, sur son visage se dessine la surprise tandis que ses mains compriment sa gorge et tentent vainement d'endiguer le flot de sang qui s'écoule lentement de sa jugulaire sur les pavés alors qu'il s'écroule. Le deuxième ne s'émeut pas et dégaine prestement ses lames. Le combat s'ensuit, rude et impitoyable. Sarevan est plus rapide et plus agile mais l'autre homme a l'avantage de la force et du poids ainsi que des années d'expérience sur lui. Sarevan sent la brûlure d'une méchante plaie sur sa cuisse mais continue néanmoins une lutte acharnée, désespérée. Soudain, un éclair surgit de sa droite et vient frapper l'homme qui tombe électrocuté aux côtés de son compagnon d'infortune. Sarevan se tourne vivement vers l'origine de la magie et aperçoit une elfe, les yeux effarés, le bras encore tendu dans sa direction. Il opine lentement du chef en remerciement, nettoie et range ses lames, grince sous l'effet de la douleur qui se fait sentir maintenant que l’adrénaline cède le terrain. L'autre elfe s'approche et il sent aussitôt l'effet du sort de soin refermer ses chairs. Soudain, une grande lassitude se fait ressentir, il a faim et il a soif, mais il n'a pas le temps. Il remercie la femme, il ne la connaît pas mais il l'a déjà aperçue plusieurs fois dans le Bas-Cloître. Il lui préconise de se cacher, un mort par électrocution va probablement attirer les questions des templiers, elle s'éloigne. Il dépouille les deux corps à ses pieds de leurs richesses, il n'y a bien évidemment pas de message le graciant de toute faute, mais il récupère néanmoins quelques pièces d'argent et une belle paire de dagues qui iront se vendre à bon prix sur le marché. Il laisse le reste, sachant que les autres gosses feront leur boulot en récupérant tout ce qui a la moindre valeur. Sarevan regarde encore quelques secondes les cadavres et maudit son emportement avant de repartir vers le taudis où il entrepose ses maigres possessions. Il rassemble le tout et refait le chemin en sens inverse pour quitter le Bas-Cloître. Déjà, un couple de gardes se tient au dessus des corps. Ils l'apostrophent au passage, lui demande s'il a vu quelque chose. Il ment et reprend sa route vers les docks.

Son destin est maintenant joué, avec la Coterie sur le dos, il ne va pas pouvoir resté à Kirkwall...


Traits distinctifs : Le bout de son oreille droite a été déchirée par une lame lors d'une escarmouche. Cela n'affecte ni son audition ni son sens de l'équilibre mais il a une fâcheuse tendance à frotter doucement la cicatrice difforme entre son pouce et son index lorsqu'il est nerveux ou tendu.


« Équipements & combat. »

Équipement : Dagues et couteaux de lancer, armure de cuir légère, vêtements de rechange, rations
Spécialité : Voleur, duelliste


Remarques :
Je n'ai joué qu'à Dragon Age II, d'où Kirkwall et en anglais, alors je suis pas très à l'aise avec les termes français. Pardonnez d'avance s'il m'arrive de parler d'Alienage, de darkspawn, ou de knife ear. D'ailleurs, quelqu'un sait comment on traduit "knife ear" ?




Dernière édition par Opera le Sam 29 Oct - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sarevan Amond   Jeu 27 Oct - 23:51

Belle bio ! Ne reste plus qu'un admin vienne confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Taleth
Elfe / Ranger.
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 25
Localisation : 69 !
Exprimez-vous! : :D

Feuille de personnage
Pays d'origine: Forêt boréale de Dalatie
Profession / rang: Ranger
Race: Elfe Dalatien

MessageSujet: Re: Sarevan Amond   Sam 29 Oct - 14:39

Alors moi ça me va très bien, ta fiche est bien écrite, ta biographie complète et intéressante, pas d'incohérences, je valide. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/greendaddy0
Opera
Qui êtes-vous?
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 30
Exprimez-vous! : Dragon Age Origins et Awakening débarquent bientôt chez moi ! J'ai hâte !!!

Feuille de personnage
Pays d'origine:
Profession / rang:
Race:

MessageSujet: Re: Sarevan Amond   Sam 29 Oct - 23:06

Un grand poids vient de se retirer de mes épaules ! lol

Je ferais probablement un premier post dans ma première participation à un scénar pour expliquer le trajet Kirkwall - ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarevan Amond   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarevan Amond
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amon, l'Elfe insignifiant [Rôdeur, Mendiant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Dragon Age RPG :: Bibliothèque :: ◄ Feuilles de personnages-
Sauter vers: